• Nos larmes.

     

          NOS LARMES. Patrice, 17 novembre 2001.

     

       L’œil sec mais triste,

    Droit, net, dans l’église ;

    Je prie, mais ni un dieu, ni un roi,

    Je m’avilis à te prier toi ;

    Dans l’espoir d’être pardonné,

    Dans l’espoir de n’être damné,

    Pour ne pas avoir su lire en toi

    Cette détresse, tout cet effroi… 

     

       Oui, nous partageons la douleur

    Qu’engendre un tel malheur,

    Un garrot autour de mon cou,

    Une déflagration,

    En preuve de mon affliction,

    Mon deuil de fou.

     

       Nous resterons orphelins,

    À noyer de nos larmes

    L’ivresse de nos chagrins,

    Fruits amers de ce drame.

    Certains vont te pleurer ;

    Trouverai-je, dès lors, les mots

    Pour les réconforter,

    Pour apaiser leurs maux ?

     

       Il me faut juste accepter

    Ton terrible choix ;

    Il me faut juste accepter

    Sans demander pourquoi.

     

       Ce pourquoi qui fait si mal,

    Ce cri si brutal,

    Cet appel au secours,

    Cet appel sans retour…

     

       À Marc J…


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :