• Saoûlographie ou songe d'été.

     

    SAOULOGRAPHIE OU SONGE D’ÉTÉ. Patrice, août 1999.

     

       Cet air qui m’obsède depuis mon enfance,

    Cet air qui me suit, me grise et me ronge,

    Qui accompagne mes nuits de terrifiantes angoisses,

    Mes saoulographies et mes plus doux songes.

       Cet air où je vois valser d'aimables sirènes,

    Mes divines muses dansant pour mes peines,

    Tournoyant sous les étoiles millénaires

    Comme autant de corps tombant pour la guerre…

     

       Et danser dans un champ de mines ou sous une pluie d’obus ;

    Provoquer le sort, se moquer de la mort !

    Virevolter au travers les rafales d’un typhon,

    Sentir son cœur défaillir et son âme se révolter

    Et se dire que la vie est là et qu’il faut la vivre,

    L’abuser, la dominer… Ou bien la séduire…

     

       Ô cet air que j’ai souvent entendu

    Dans les méandres de mon imagination !

    Cet air que je ne cesse de murmurer,

    Que je cache en moi comme un fruit défendu,

    Qui se glisse sur mes lèvres, hymne de perversion ;

    Cet air que je me contente de susurrer

    À l’oreille des enfants, au gré des vents,

    Et le semer pour demain en récolter le chant… 


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :