• Suspendu aux étoiles.

     

    Suspendu aux étoiles. Patrice K, 12 août 2006.

     

    C’est à minuit que mon cœur sonne

    Les 12 coups de sa peine ;

    Son écho dans la nuit résonne…

     

    Dans les Constellations de Mirõ

    Je plongerai en ta fontaine

    Pour en boire le délicat sirop…

     

    Éthéré d’épices du mal

    Comme suspendu aux étoiles,

    Comme évadé des Caprices de Goya…

     

    Refrain :

     

    Laisse-moi je t’en prie, t’enlacer,

    Et une fois, enfin, t’embrasser.

    Ne fuis pas hors de mon rêve…

     

    Mes paradis artificiels

    Me plongent en d’autres ciels

    Où je me perds sans tes lèvres…

     

    J’erre dans la poussière de Guernica

    Où chacun de mes pas vers toi

    M’éloigne toujours plus loin…

     

    À l’heure où les corps plongent

    Dans les flammes du désir,

    Je glisse sous l’ombre de mes songes…

     

    Et mes cris semblent gémir

    D’une démente poésie

    Tel un tableau de Dali…

     

    Je prie pour que ton regard

    Pose sur moi l’azur de ses yeux

    Empli de douceur sans fard…

     

    M’adresseras-tu un verbe ?

    Quelques paroles suaves et superbes ?

    Pour rallumer mon timide feu…

     

    Puis enfin renaître de mes cendres ;

    Et croire à la joie régnant sous les cieux ;

    Et m’endormir en tes bras tendres…


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :